Je me battrai pour continuer les remplacements du 13h !
Phrase dite lors d'une interview pour le journal La Provence en 2008

 

 

 


Sophie Le Saint, c'est la chaleur du sud apportée au journal télévisé de France 2 !
En effet, j'apprécie beaucoup les qualités humaines, sa générosité et son talent de nous informer avec intêret lorsque Sophie présente les actualités. Encore une journaliste fabuleuse de France Télévisions !
Gracieuse et toujours souriante, elle garde cette simplicité, cette discrétion que j'admire sincèrement. Cela fait depuis plus de dix ans qu'elle présente le journal en joker d'Elise Lucet ou en alternance avec Nathanael de Rincquesen dans le cadre de l'émission Télématin mais quelle énergie, quelle "force dynamique" et aussi, je l'admets quel charme !
J'aspire vivement à ce qu'elle anime elle-même une émission propre à elle et qui lui ressemble...

Ses débuts.

Née à Marseille dans le quartier de la Rouvière, en 1968, Sophie Le Saint rêve déjà toute petite de tout ce qui touche l'audiovisuel, le journalisme bien sûr mais aussi le cinéma. Elle passe donc sa scolarité au Lycée Perier dans la cité phocéenne puis le bac en poche, elle part à la faculté de Lettres d'Aix-en-Provence.
Mais son rêve est d'être finalement journaliste : du coup, elle entre à l'IUT de Bordeaux puis à la fin des années 80, elle revient dans sa région d'origine pour être bénévole dans les permanences de nuit de la radio France Bleu Provence. En 1989, elle est stagiaire chez M6.
En 1991, elle travaille au sein de la rédaction du journal quotidien Le Figaro, fonction qu'elle garde trois ans pour devenir ensuite pigiste au sein du service d'information de TF1.
En 1999, elle quitte TF1 pour France 2 afin de présenter les journaux dans l'émission phare du matin, Télématin, présentée par William Leymergie.
Côté vie privée, elle se marie avec un journaliste en rédaction, lui aussi embauché au sein de France Télévisions.

La femme "joker"

En février 2008, sa carrière journalistique prend une autre tournure : Sophie Le Saint se voit confier les remplacements de ses collègues François Laborde et Elise Lucet pour le 13 h de France 2. La jeune journaliste accepte ce défi et réussit avec brio ce nouveau challenge si bien que pendant tout l'été, la chaine lui confie la présentation de l'édition de la mi-journée en alternance avec Laurence Piquet.
A la rentrée 2008, Sophie joue encore l'alternance du journal, cette fois ci dans l'émission Télématin, avec son collègue, Nathanael de Rincquesen. En effet, elle nous y présente l'actualité des éditions de 6h30, 7h30 et 8h55.

La nomination de Françoise Laborde au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel en 2009 va offrir à Sophie Le Saint d'être la joker définitive du journal télévisé de la mi-journée, donc en remplacement d'Elise Lucet.

Discrète et toujours fidèle au poste, la journaliste continue de présenter aujourd'hui les actualités dans Télématin et de remplacer de façon épisodique Elise Lucet au sein du JT de 13h.

Mon avis.

Une femme simple et jolie, toujours aussi sexy, gracieuse et passionnée par l'actualité, Sophie Le Saint reste pour moi une des valeurs sûres et montantes du journalisme à France Télévisions.
Sa spontanéité, sa fraicheur du sud et sa générosité montrent tout son professionnalisme et ses valeurs journalistiques sur le petit écran si bien que c'est un réel plaisir de la voir et de suivre les actualités racontées par cette jeune journaliste du Sud.