Reconnaissable entre mille par son rire exceptionnel ! Claude Sérillon est un brillant journaliste qui m'a beaucoup marqué notamment par l'émission Géopolis qu'il présentait dans les années 90 sur France 2. Cette émission consistait à parler des enjeux géopolitiques de la planète, des problèmes d'environnement, des guerres civiles entre les pays. Celui que j'avais beaucoup apprécié d'ailleurs c'était sur les enjeux et stratégie géopolitique de la Bosnie-Herzégovine en 1995. L'animateur nous captivait avec son aisance de bien expliquer les choses, et de nous transmettre des informations limpides et claires. Une belle émission culturelle loin de la téléréalité d'aujourd'hui...
Claude Sérillon a été aussi journaliste du JT sur Antenne 2 puis sur France 2 et finalement il a été remercié par Olivier Mazerolle, nouveau directeur de la rédaction en 2001. Depuis on voit souvent Claude avec son collègue et ami, Michel Drucker dans l'émission Vivement Dimanche prochain où il garde toujours cette aisance et cette chaleur humaine qui culmine en lui.

Né en 1950 à Nantes, dès qu'il obtient sa licence de Lettres, Claude Sérillon débute sa carrière de journaliste dans un quotidien Presse Océan. En effet il n'a que 20 ans lorsqu'il commence à écrire pour ce journal.
Trois ans après en 1973, il intègre l'O.R.T.F. d'Ile de France puis arrive sur Antenne 2 en 1975 et y anime l'année suivante le journal de 18h45. En 1979, alors qu'il est responsable de la revue de presse de l'éditorial d'Antenne 2, Claude Sérillon est licencié du journal pour avoir osé évoquer "l'affaire des diamants de Bokassa" mettant en cause le Président de la République de l'époque, Valéry Giscard d'Estaing.
François Mitterrand et la gauche au pouvoir, Claude Sérillon réintègre la rédaction de la 2ème chaine française mais il quitte Antenne 2 en 1984 pour rejoindre TF1 afin de présenter le journal de 20h face au duo Bernard Rapp/Christine Ockrent qui triomphe à l'époque. Mais l'union de Claude Sérillon et de TF1 sera de courte durée : nostalgique d'Antenne 2, puis n'étant pas sur la même longueur "d'onde" que la chaine, il rejoint à nouveau sa chaîne d'origine en 1986 pour présenter en alternance avec Bernard Rapp le journal de 20 heures.

Son retour au journal de 20 heures sera toutefois de courte durée : en juillet 1987, il est encore une fois remercié du fait qu'il a "maltraité" le préfet de police de Paris dans l'affaire Oussékine. Du coup, Claude Sérillon, privé de journal télévisé, reste toujours sur Antenne 2 cette fois ci pour présenter des émissions culturelles comme Edition spéciale, Place Publique, Raison de Plus et surtout Géopolis dont j'évoquais tout à l'heure.
De plus et pendant dix ans comme son ami Gérard Holtz, il présente chaque année l'émission spéciale du Téléthon.

En 1998, France 2 qui souhaite donner un nouvel élan à son J.T. devant le succès de Claire Chazal et de Patrick Poivre d'Arvor sur TF1, lui redonne les rênes du 20 heures. Le JT nouvelle formule propose alors une information remanié, résolument tourné vers l'international et l'économie et ne cédant pas aux sirènes populistes et people de la télévision commerciale.
L'année suivante, Claude Sérillon obtient une interview sans concession du Premier Ministre de l'époque qui est autre que Lionel Jospin. Ce rendez-vous en resulte amertume par l'ancien Premier Ministre qui ne souhaitera pas par la suite être intervieuwé par Claude tant qu'il présente le Journal télévisé.
En 2001, à l'approche des prochaines échéances présidentielles, Claude Sérillon, décrié par la classe politique, est une nouvelle fois remercié et remplacé par David Pujadas.
Du coup, Claude quitte France 2 et retrouve sa liberté de pensée. Il écrit quelques livres comme en 2004 pour des nouvelles Dis-moi je t'aime, en 2005 pour un entretien avec Jean Glavany Le cap et la route, puis en 2006 pour encore un livre de nouvelles Tu dors ? Non je rêve.
En 2007, il rejoint l'équipe de Michel Drucker en tant que chroniqueur, dans la seconde partie de l'émission Vivement dimanche prochain sur France 2, afin de présenter au sein d'une rubrique l'actualité cinématographique et littéraire du moment. La même année aussi, il co-présente sur la nouvelle chaine de France Télévisions, France 0, une émission politique Otrement dit avec Dominique Roederer.

En 2009, Claude Sérillon annonce sa candidature pour le poste de président de la chaine Public Sénat face à Pierre Sled, Thierry Guerrier, Gilles Leclerc et Ghislain Achard et finalement c'est Gilles Leclerc qui sera élu à la tête de cette chaine parlementaire. La même année, Claude écrit Les Mots de l'actu tout en continuant d'assurer sa chronique dans l'émission de Michel Drucker chaque dimanche.

Marié avec la belle Catherine Ceylac qui présente les weekends l'émission Thé ou Café sur France 2, Claude Sérillon reste avant tout "un électron libre" avec sa liberté de pensée. Il rejoint aussi un autre "ténor" du journalisme, il s'agit de Bruno Masure qui lui aussi a plus ou moins eu la même carrière que lui...
Mais malgré cette liberté de pensée, et c'est bien comme çà, Claude Sérillon est un homme d'une grande culture, d'une chaleur humaine et d'une belle générosité envers ses télespectateurs. Un journaliste de la télé qui nous manque beaucoup et qui a laissé une empreinte dans l'actualité de la 2ème chaine française.